Pourquoi faire appel à un rhumatologue ?

Aujourd’hui, des douleurs articulaires sont constatées chez plusieurs personnes. Pour soulager ses dernières, il est nécessaire de faire appel à un professionnel en la matière. Il s’agit notamment d’un rhumatologue. Quels sont les examens d’un rhumatologue ? Nous vous invitons à découvrir ma réponse à ce sujet dans la suite de cet article.

Qu’est-ce qu’un rhumatologue ?

La rhumatologie est considérée comme une spécialité de médecine. Il faut au minimum 4 ans de spécialisation pour devenir un rhumatologue. En effet, un rhumatologue est un spécialiste de l’appareil locomoteur (généralement connu sous le nom de l’appareil musculo-squelettique). Il s’agit notamment des articulations, des os, des tissus périarticulaires et bien d’autres. Vous aurez besoin également d'une consultation nutritioniste pour une meilleure analyse de vos problèmes ossuaires.

Pourquoi consulter un rhumatologue ?

Préalablement, il faut noter que la raison principale de le consulter réside dans la douleur. Ce dernier effectue des diagnostics et propose plusieurs pathologies généralement constatées au niveau :

  •         Des os : il peut s’agir de la maladie de Paget, le rachitisme ou encore l’ostéoporose ;
  •         Des articulations : hernie discale ou encore arthrose ;

Par ailleurs, ce dernier est également compétent pour proposer des traitements adéquats pour guérir des maladies inflammatoires, l’auto immune, les dégénératives. Ce professionnel est également concerné lorsqu’il s’agit des tumeurs osseuses, les déformations innées ou acquises, de même que les traumatismes. 

Quels sont les examens du rhumatologue ?

Pour effectuer un diagnostic impeccable, le rhumatologue fait recours à toute la Palette d’imagerie médicale. Il s’agit par exemple des échographies, du scanner, de l’IRM, du TEP scanner. De même, il est également compétent pour réaliser des fonctions et des examens biologiques comme les bilans sanguins. Par ailleurs, le rhumatologue réalise aussi des actes thérapeutiques au niveau local. Il s’agit par exemple des infiltrations de corticoïdes de façon directe dans l’articulation. Avec cette intervention, ces professionnels pourront soulager au maximum les douleurs de ces patients.